andon.jpg

Andon

Un peu d'histoire...

plan-ancien-village-andonLa bourgade d'Andon commande un vaste territoire d'une superficie de 5430 hectares et comprend au nord le village de Thorenc, à l'est le hameau de Canaux et au sud la station de ski de l'Audibergue. La barre rocheuse qui traverse d'Est en Ouest la commune est appelée le Pas de la Mule (1540 m) et sépare Thorenc d'Andon (1200m). Il y a aujourd'hui 520 habitants environ entre Andonnais, Thorençois et Canaussiens. On attribue le nom du village à la racine pré-indo-européenne "and" qui signifierait "montagne".

Les armoiries du blason sont représentées par 3 sapins, 1 pour chaque village, et sont surmontées d'un aigle d'or pour la puissance, entourés des lettres d'or A et T pour Andon et Thorenc, sur chef d'azur. Le château surmontant l'ensemble rappelle l'ancien village, le Castellaras et son château féodal.

La bourgade est allongée sur un plan le long de la route D79, mais son emplacement actuel et sa construction sont récents et ne datent que du XVIIIe siècle. En effet, comme toutes les communes de la région, l'histoire la plus ancienne porte la marque des peuples ligures qui l'habitaient 1 000 ans avant J.C. Le village se situait alors sur le pente sud d'une barre rocheuse dont le point haut (1400 m) était occupé par le château : le Castellas, puis par les romains. Ce fut ensuite l'époque des seigneurs et le comte de Provence Boniface de Castellane donna le territoire à Romée de Villeneuve en 1230. D'autres familles célèbres régnèrent sur la région : les Grasse-Bar, les Russans, les Théas dont l'un d'entre eux, François de Théas, parti conquérir l'Amérique avec l'Amiral de Grasse. Au XIIIe siècle, ce furent les Hospitaliers de St Jean, chevaliers de Malte, qui régnèrent. Mais en 1348, la peste décima une partie de la population, l'autre partie souffrant des guerres seigneuriales.ancienne-carte-postale-place du village

A la veille de la révolution, la région appartenait à Monsieur de Fanton, alors Lieutenant Général au siège de Grasse et Conseiller du Roi. C'est au XVIIIe siècle qu'un gigantesque incendie détruisit totalement le village et son Castellas. Il n'en restait que des ruines. C'est alors qu'Andon fut reconstruit à l'emplacement actuel. Beaucoup de maisons et bâtiments furent édifiés avec les pierres du vieux village et du Castellas. C'est la raison pour laquelle il ne reste plus que quelques pans de murs et quelques pierres.

Andon, depuis sa reconstruction au XVIIIe siècle vit paisiblement loin du bruit et des turbulences de la Côte d'Azur.

andon-village-neige

Visites

  • L'église : d'origine médiévale. Dédiée à Sainte Claire, elle a été entièrement refaite en 1820. Elle renferme un maître-autel moderne et un Christ espagnol du XVIIe siècle. A gauche de l'entrée, les fonds baptismaux ont une cuve avec des sculptures du XIIIe siècle.
  • Le Castellas : au sud, sur la hauteur. Ce sont des vestiges de l'ancien village médiéval du XIIIe siècle avec son château féodal et ses remparts.
  • Le cimetière : on peut voir sur la porte un linteau avec une inscription "nous avons été ce que vous êtes, vous serez un jour ce que nous sommes".
  • Le château : au nord. abrite une colonie de vacances. On peut y voir une croix dont le piédestal est une borne milliaire christianisée.
  • La chapelle Saint Hilaire : située en bordure de la route de Font-Freye. On célébrait ici la messe l'été pour les habitants de la campagne mais cette église fut abandonnée lors de la guerre de succession d'Autiche en 1746. A coté ce trouve une borne militaire. Cette chapelle a été entièrement reconstruite en 1980 par 3 retraités de la commune et quelques offices y sont encore célébrés.
  • L'oppidum de Font-Freye : à 1211 m d'altitude, ancien fort romain placé au carrefour de 2 voies romaines à coté d'une importante source froide. Il domine la route qui conduit au Pont du Loup.
  • La Selle d'Andon : au nord de Font-Freye. Un cimetière romain a été mis à jour à coté de la chapelle.
  • La voie romaine : longe la vallée du Loup, de nombreux vestiges parrallèles ou chevauchants la D79. Elle relie Cimiez (Cemenelum), Vence (Vintium) à Castellane (Salinae). Nombreuses bornes milliaires correspondant à 1000 pas soit 1481.50 mètres.
  • La stèle : sur la D79.
  • L'oratoire Saint-Antoire : ancien lieu de pélerinage.

Randonnées

Galerie de photos d'Andon


Retour en haut de la page

Site réalisé par Mai'lie Copyright (C) 2011

Prochains évènements

Recherche